mercredi 27 septembre 2017

Quand Nadia grille les codes


Je n'avais pas encore parlé sur ce blog de Nadia Lusseau. Comme quoi, on ne pourra pas m'accuser de copinerie. Je l'ai connue bien avant de travailler pour Vins étonnants. C'est une amie de Franck Pascal (Jonc blanc) qui me l'avait présentée. 

Son domaine est à l'extrême-nord de l'appellation Côtes de Duras. Pour tout dire, la propriété la plus proche de la sienne, c'est le Champs des Treilles en appellation Sainte-Foy. Les deux sont en bio. Les deux sont vinifiés par une femme. Les deux ont des prix tous doux. Une fois dit cela, les vins ne se ressemblent pas franchement, même si les cépages sont quasi-identiques. Dans cette cuvée Nadia 2016, c'est c'est un assemblage Sauvignon /Sémillon, même si ça ne se devine pas forcément ... du moment que l'on ne regarde pas l'étiquette ;-)

La robe est jaune paille claire.

Le nez surprend par ses notes de réduction grillée qui rappelle un célèbre vigneron de Meursault (mais ça peut rappeler aussi les Graviers de Tissot) : un côté pétard/allumette. En arrière-plan, du fruit blanc bien mûr et de l'agrume (orange !)

La bouche est élancée, tendue par une acidité quasi subliminale, et enrobée par une matière ronde, douce, intense sans être lourde. On retrouve le grillé/minéral du nez, sans le fruité que l'on pourrait attendre de cet assemblage. Ça ne me dérange pas, mais ceux qui recherchent le p'tit vin gourmand risquent d'être désappointés. 

La finale est nette, avec un mix de saveurs (très légèrement) citronnées et (nettement plus) grillées, avec une bonne persistance saline/minérale. Un vin étonnant de bout en bout, y compris son prix  : 8.30 €. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire