jeudi 31 juillet 2014

Summer of love : le rosé qui fait aimer le rosé


Je ne suis pas un grand fan de rosé. J'aurais tendance à faire partie de ces gens qui considèrent que ce n'est pas vraiment du vin. Jusqu'à maintenant, je mettais tout en haut de la hiérarchie les Tavels de la Mordorée, car là, il y a du monde dans le verre : riches, épicés, vineux. Des vrais vins de gastronomie qui peuvent se marier avec des plats réputés inaccordables comme les paellas, la piperade, les préparations mariant l'ail et la tomate...

Le problème de ces vins, c'est le prix. Ca te passe presque l'envie d'en boire... Et puis, Summer of love est arrivé ! Petit frère de "et pour quelques raisins de plus",  il est comme lui 100 % Nielluccio. Comme lui sort totalement de l'ordinaire vinique. Et comme lui, son prix est totalement indécent au vu de sa qualité. Il est tout simplement le vin le moins cher vendu sur notre site (4.90 €).

Sa robe a la couleur d'un saumon shooté à la grenadine.

Son nez est tentateur: groseille, fraise, zeste d'agrumes, épices, avec un soupçon de bonbon anglais.

La bouche est longiligne, intense, séveuse, avec une fraîcheur discrète mais efficace, et une vinosité montant crescendo, aboutissant à une longue et très savoureuse finale, véritable hymne aux épices et à l'écorce d'orange amère . Vraiment un régal !

En se réchauffant, il gagne en ampleur et en gras, et devient juste excellent. Je sais, c'est dur de croire qu'il y a tout cela dans un vin à 4.90 €, et pourtant... Il n'y a qu'à essayer, ceci dit. Cela ne vous ruinera pas. Peut-être regretterez-vous seulement de ne pas en avoir acheté plus, car lorsque vous voudrez en recommander, il n'y en aura plus ;-)