jeudi 24 avril 2014

K-nom : Komme son nom l'indique


Nous venons de référencer un nouveau producteur de Cahors, car nous n'arrivons pas à proposer toute l'année les Escures du Mas del Périé. Et ce n'est pas la faible production de 2013 qui va arranger les choses...

Après avoir testé,  nous avons choisi le Clos Troteligotte qui présente tous les avantages : ils travaillent en bio (début de conversion officielle en 2011), font de très bons vins, ont des étiquettes rigolotes et pratiquent des prix-cavistes permettant quasiment de vendre les bouteilles au même tarif qu'à la propriété.

K-nom est le "petit" Cahors de la propriété, issu d'un assemblage de MalbeK (85 %) et de Merlot (15 %). Il est vinifié et élevé en cuve, ce qui permet de le vendre pas trop cher (7,00 € !) et de préserver le fruit.

La robe est pourpre violacé, sombre et opaque. On ne voit RIEN à travers...

Le nez est très expressif, sur la crème de fruits noirs (mûre, myrtille), avec des notes lactées, voire miellées (dixit Zeboss).

La bouche est ronde, pulpeuse, veloutée, avec des tannins denses mais plutôt civilisés au vu de la concentration. Ça accroche un petit peu si vous le servez à l'apéro, mais avec un bon plat du Sud-Ouest, ça glissera tout seul ;-)

Cela se conclut sur une mâche cadurcienne de caractère, entre fruits et épices (je vous renvoie à la remarque précédente : faut le plat qui va avec).

À noter aussi la cuvée K-Pot, dont le nom frôle l'oxymore, vu que c'est une version non-protégée (pas de SO2, quoi). Cela ne se sent pas du tout à la dégustation, et même plusieurs jours durant. Ce vin qui ne fait pas du tout "nature" a une résistance à l'air impressionnante.