vendredi 29 juillet 2022

Un tour de tracteurs, et puis s'en va...

 

Les tracteurs de Thomas Finot sont de retour dans un millésime 2021qui n'a pas été facile. Une bonne partie des vignes qui approvisionnaient ces cuvées ont subi le gel d'avril. Ce qui a donné des assemblages différents des années précédentes. Cela réussit magnifiquement au rouge grâce à une forte proportion du Persan, un peu moins au blanc qui perd le caractère qu'apportait la Verdesse. Cela dit, cela reste un bon rapport qualité /prix.. Les quantités disponibles seront plus restreintes que d'habitude. N'attendez donc pas le Black Friday pour commander ;-)

Tracteur blanc 2021 (10.50 €)

 45 % Jacquère,   45 % Altesse, le reste en Chardonnay et Verdesse

La robe est or clair, brillante. 

Le nez est expressif, sur la gelée de coing et le miel, contrebalancés par du zeste d'agrume. 

La bouche est élancée, tendue par une fine acidité traçante, et offre une matière ronde, fraîche, désaltérante, avec cette astringence rappelant la citronnade, même si l'aromatique reste dominée par le coing. 

La finale dévoile une mâche savoureuse, citronnée et crayeuse à souhait, soutenue par l'acidité de la verdesse finit par pointer son nez ;-)

Tracteur rouge 2021 (10.50 €)

Majorité de persan, complété par du gamay,

 du pinot noir et peu de mondeuse

La robe est rubis sombre translucide. 

Le nez est super fin, frais, profond, sur la cerise confite, la mûre, rafraîchies par une très belle acidité volatile et une pointe de cassis mentholé. 

La bouche est superbe, tendue par cette même volatile – d'une infime délicatesse –  déployant une matière douce, aérienne,  finement pulpeuse, au fruit intense et terriblement gourmand. 

 finale est plus terrienne, avec une fine accroche canaille et un fruit encore plus irrésistible, et une finale sur la cerise, la terre humide et les épices.

Mais pourquoi et puis s'en va ? Car je pars en vacances pour trois semaines. Il faudra donc patienter un peu avant de me relire ici...