jeudi 14 avril 2022

Carambouille, le vin de votre été


C'est le dernier bébé de la Cave d'Estezargues, et il est vraiment mimi tout plein. Il se situe à vraiment à la frontière ambigue entre rouge et rosé, un peu comme certains tavels réputés. Il aurait pu s'appeler s'appeler Rogé, mais ses parents ont préféré Carambouille. C'est un peu curieux, d'ailleurs, car si on regarde un dico, ce mot a à voir avec l'escroquerie. Or, ce vin est tout sauf une arnaque, bien au contraire. Jamais vous n'aurez investi aussi intelligemment 7.25 €. Même si, certes, c'est un investissement de très courte durée. La bouteille ne fera pas long feu après son ouverture. Et nous vous déconseillons de laisser ce vin plusieurs décennies dans un coffre-fort dans un paradis fiscal. 

Sinon, ce vin contient 65 % de Cinsault (tout s'explique !) complété par 32 % de Carignan et 3 % de Grenache. Et il est bio et très peu sulfité. Mais passons à la dégustation...

La robe est rubis translucide. 

Le nez est gourmand, sur la cerise fraîche, la framboise et quelques épices. 

La bouche est ronde, fraîche, croquante, avec une matière souple et friande, pétante de fruits ... et un gros risque d'addiction. 

La finale à l'accroche délicieusement canaille n'arrange pas les chose : le fruit et la fraîcheur montent encore d'un cran, tout comme la gourmandise. Attention, produit dangereux !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire