lundi 25 avril 2016

Enclos des Roses : un grand rouge de Gaillac


Le domaine d'Escausses fait partie des premiers fournisseurs de Vins étonnants, à une époque où le site a commencé avec 12 vins au catalogue (dont la fameuse Vigne Mythique, tous plus atypiques les uns que les autres. Depuis cette  époque épique, nos liens avec la famille Balaran se sont toujours maintenus. Je dis famille, car depuis quelques années, Aurélie travaille avec son père, que ce soit sur Escausses ou l'Enclos des Roses. Jusqu'à aujourd'hui, nous avions hésité à prendre les vins de l'Enclos, car nous avions déjà une bonne gamme de vins rouges gaillacois (Escausses, Causses Marines, Plageoles,  Champ d'Orphée). Mais il se trouve qu'il n'y aura pas de Croix Petite en 2013 et 2014 - et que le 2015 n'est pas encore prêt. Aussi avons-nous décidé de la remplacer par l'Enclos des roses rouge 2009, même si l'assemblage est différent.   

En effet, la Croix Petite comprenait une bonne proportion de cépages dits "améliorateurs" (Syrah et Cabernet Sauvignon). Alors que l'Enclos est un pur produit gaillacois, puis qu'il est un assemblage 50 % Duras, 50 % Braucol (= Fer Servadou ou Mansois). Et lorsqu'on le boit, on peut vraiment se demander en quoi les vins de Gaillac devraient être "améliorés". Bon, je vous l'accorde, on est ici dans le top de l'appellation. Tout n'est pas de ce niveau... 

Ce qui est appréciable dans des appellations "mineures" comme Gaillac, c'est que le top est proposé à moins de 15 €, alors que dans des plus "prestigieuse", vous avez à ce prix ce qui se fait de pire. Moralité : laissez ces derniers aux buveurs d'étiquettes, et faites-vous plaisir avec des vins comme l'Enclos des roses !

La robe est pourpre très sombre, limite opaque, avec encore un disque violacé.

Le nez est fin et profond, style brun ténébreux, sur des notes de cassis, de tabac, d'épices, avec une légère touche fumée/grillée.

La bouche est très ample, sphérique, avec une matière dense et veloutée qui réussit à être fraîche et aérienne. Peu de tanins dépassent pour un vin structuré du Sud-Ouest. Ce qui frappe le plus est l'énergie et la puissance, à la fois sauvages mais maîtrisées.

Avec l'aération, la bouche devient plus longue que large, plus élancée, avec une grande tension.

La finale est puissante et explosive, sur des notes fruitées et épicées, avec ce qu'il faut de tanins, mais cela reste très civilisé, et même classieux, oserai-je.

Bref, pour 12 €, vous avez un vin qui allie puissance et élégance, et qui peut certainement prétendre à faire partie du TOP 5 des grands rouges du Sud-Ouest.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire