lundi 23 février 2015

Bourboulenc : la mer, toujours recommencée


Dès que nous recevons le nouveau millésime, je ne peux m'empêcher d'en ouvrir une bouteille et de vous en parler, car à chaque fois c'est d'un vrai coup de coeur.  Cette fois, trois clients de passage l'ont goûté, et tous ont été  unanimes sur la qualité de ce Bourboulenc 2014 du domaine de Simonet.
Petit rappel : ce sont des vignes en franc de pied plantées dans un ancien marais salant du côté de la Clape. Elles sont issues d'une sélection massale des vieilles vignes de la même propriété (et qui donnent Terres Salées).
La robe est jaune clair, brillante.

Le nez est fin et discret, évoquant le zeste de citron et la bergamote de Nancy (oui, je sais, je l'ai déjà  citée il y a peu, mais c'est un souvenir d'enfance : mon arrière-grand mère nous en amenait à chaque fois qu'elle nous rendait visite), avec en arrière-fond des notes marines.

La bouche est à la fois limpide, cristalline, et en même temps dense, saline, avec des amers nobles mais insistants. D'un côté,  il dessoiffe, de l'autre il comble l'âme.

C'est finalement le dense/salin qui remporte la bagarre en finale, toujours souligné par ces amers que j'affectionne. Ce n'est pas un vin pour monsieur Toulemonde comme Bistrologie blanc (que nos visiteurs du jour ont également dégusté et apprécié), mais il devrait comme chaque année combler l'amateur de vin blanc de caractère ... et à prix raisonnable (7 €).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire