mercredi 5 juillet 2017

Benji's back !


Ceux qui ont dégusté – et forcément apprécié – la Ripassa de Montagne ont une idée du travail de Benjamin Darnault, winemaker installé dans le Minervois.

En plus de travailler dans le Languedoc, Benjamin conseille aussi un grand domaine du Rhône ayant des parcelles dans plusieurs appellations. Après avoir dégusté certaines cuves, il s'est amusé au jeu des assemblages. Il a tenté 2/3 Grenache sur sables (appellation Sablet) et 1/3 Syrah sur argilo-calcaire (Gigondas). Pas de bois ni de long élevage pour préserver la pureté de fruit. Et ça donne ce que vous avez dans le verre. Benjamin parle de "bombe de fruit" sur la contre-étiquette. Ce n'est pas survendu... Quant au prix, lui, il ne l'est assurément  pas : 8.90 € (avec remise quantitative : 8 € par 12 bouteilles). 

La robe est pourpre sombre, quasi opaque. 

Le nez est intense et expressif, sur la liqueur de fruits noirs, le poivre, la réglisse et le benjoin. 

La bouche est ronde, ample, veloutée, avec une matière charnue, gourmande, au fruit "bombesque", effectivement (voire bonbec, car c'est de la gourmandise à l'état pur). La tension et la fraîcheur sont au rendez-vous, surtout si vous l'aérez bien et servez à 15-16 °C.

La mâche finale signe le terroir argilo-calcaire avec son côté frais et crayeux, avec toujours ce p... de fruit et une palanquée d'épices. On se régale sans se prendre le chou : on n'est pas sur un vin d'intello, mais de jouisseur. De temps en temps, c'est bien : ça recale les papilles ;-)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire