lundi 25 novembre 2019

Clos Veličane : une aventure qui se déguste !



Le Clos Veličane dira forcément quelque chose aux amateurs de vins qui parcourent le forum LPV. Jérôme Pérez, l'un de ses co-fondateurs, s'est lancé dans l'aventure vigneronne en  2017 après un coup de foudre pour un petit domaine, et l'on peut comprendre pourquoi : 


Depuis, il nous raconte régulièrement son parcours dans une rubrique dédiée dont on ne se lasse pas. Il a également eu la bonne idée de faire déguster sa production à des membres du forum, car c'est important pour un producteur d'avoir un retour d'amateurs. J'ai eu la chance d'en faire partie et de découvrir en avant-première les millésimes 2017 et 2018. Les divers compte-rendus sur les vins du Clos Veličane sont ICI

Jusqu'à maintenant, Jérôme n'avait vendu ses vins qu'en direct aux participants du forum. Il nous a demandé si ça nous intéressait d'en distribuer. Pourquoi pas ? Avons-nous répondu. Les voici donc en exclusivité en France. J'espère que vous leur ferez bon accueil :-)

À peine étaient-ils arrivés que je les ai dégustés. Fallait bien pour pouvoir vous en parler. Eh bien, ils sont vraiment étonnants, car ils ne ressemblent à aucun riesling ou pinot gris que j'ai bus auparavant. Ce dernier a entre autres une grande fraîcheur, ce qui n'est guère courant pour ce cépage. Cela pourra évoluer avec le temps – car d'après Jérôme qui les goûte souvent, ils sont à chaque fois différents – mais pour l'instant, mon préféré est le Plešivica qui est un assemblage des deux cépages (50/50). Tout en cumulant leurs qualités respectives, il réussit à avoir son identité propre qui le rend assez irrésistible. 


Riesling 2018 (13.90 €)

La robe est or pâle, brillante.

Le nez est fin et frais, sur l'écorce d'agrume (plus mandarine que citron), le mousseron et une touche terpénique. La bouche est  longiligne, avec une matière fluide et fraîche, tendue, et une acidité plutôt discrète au départ, et qui prend progressivement son envol. La gamme aromatique est large, allant des notes "vertes", qui évoquent la rafle, au confit tirant vers l'oxydatif, les deux extrêmes s'équilibrant plutôt bien.

En finale, l'acidité est au plus haut, dans un registre à la limite du crissant, enrobée par une matière qui a pris de la densité, et contrebalancée par des amers qui rappellent une rafle plus mûre qu'en  bouche (ce côté boisé végétal), avec une persistance sur des notes citronnées et épicées.


Pinot gris 2018 (13.90 €)

La robe est jaune paille, brillante.

Le nez est fermé de chez fermé à l'ouverture. On sent juste un fond de fruit jaune et une pointe fumée

La bouche est ronde, ample, éclatante de fraîcheur, avec l'impression de croquer dans la baie de raisin. Des sensations assez rares pour ce cépage, souvent ramollo. L'aromatique évoque la mirabelle et la raisin blanc, avec une touche plus confite/évoluée en arrière-plan.

La finale est tonique, toute aussi fraîche, avec une très légère mâche et de fins amers, et une persistance sur des notes fumées/beurrées, très pinot gris, pour le coup.



Plešivica 2018 (13.90 €)

La robe est dorée, brillante.

Le nez est le plus riche et complexe des trois : on retrouve la mandarine et le mousseron du riesling, les fruits jaunes et la touche fumée du pinot gris, sans qu'on ait l'impression d'une compilation artificielle. C'est cohérent.

La bouche est aussi longue que large, aurait dit Hubert de Montille. On retrouve le côté longiligne du riesling et la rondeur/fraîcheur éclatante du pinot gris. La matière semble plus dense, plus complexe, avec un mix fruits jaunes / agrumes confits / fumé / minéral. C'est à la fois riche et frais, digeste.

La finale est intense, mûre, séveuse, opulente, oserai-je même dire, sur l'abricot rôti, l'agrume confit, avec l'amertume du riesling et la générosité du pinot gris. Le tout persiste sur l"abricot sec  et les épices.C'est très très bon !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire