jeudi 28 novembre 2019

La Font des Ormes : un vrai coup de coeur !


Cela fait un peu bizarre d'écrire ce billet dans la froidure, alors que la dégustation décrite ci-dessus date de début juillet. Ma "relation" avec la Font des ormes date de plusieurs années.C'est en effet un ami que j'avais connu à  Bergerac, Florent Girou, qui a pris la direction technique du domaine à partir de 2013 après une belle expérience chiantique à la Tenuta la Novella. Je l'avais revu  sur un salon à Montpellier il y a 2-3 ans et il m'avait fait goûter la production : j'avais beaucoup aimé, sans réussir à convaincre de les référencer. Et puis, nous avons reçu des échantillons en juin dernier : c'est un coup de coeur. Il est décidé de les faire rentrer en septembre... puis un peu plus tard. Les voilà enfin !....


Terret Bourret 2018 (19.90 €)

 Calcaire du Miocène et éboulis basaltiques


La robe est étonnamment dorée pour un vin élevé en cuve.

Le nez frais et intense mêle les fleurs blanches à l'écorce de citron, avec des notes de craie humide et de fumée.

La bouche est élancée, tendue à l'extrême par un fil invisible – pas d'acidité perceptible –  avec une matière dense et mûre, charnue, aux accents plus pierreux que fruités (salin/fumé). L'ensemble est très bien équilibré, sans la moindre sensation alcooleuse et une fraîcheur semblant surgir de nulle part.

La finale dévoile une fine mâche crayeuse soutenue par de nobles amers, avec le salin et le fumé qui gagnent encore plus en intensité et persistent longuement.


Pays de Caux 2017 (14.90 €)

 Calcaire du Miocène 

 40% Marselan + 20% Merlot + 20% Grenache + 20% Carignan

La robe est pourpre sombre translucide.

Le  nez est frais et intense, sur les fruits noirs confits, la garrigue et des notes résino-balsamiques très italiennes.

La bouche est élancée, déployant avec ampleur une matière dense et veloutée, séveuse,  d'une fraîcheur aromatique peu commune en France.

Celle-ci s'amplifie encore plus dans une finale vivifiante, enthousiasmante :  un  hymne explosif au cassis et au menthol très prégnant et ne vous lâche plus.


Terres mêlées 2015 (22.90 €) 

Calcaire du Miocène et éboulis basaltiques

 Grenache 50%,  Syrah 30%, Carignan 20%

La robe est grenat sombre translucide.

Le nez est fin, complexe, fascinant, sur les fruits rouges confits, le tabac, l'orange sanguine, la violette....

La bouche est longiligne, hyper-traçante, tendue à l'extrême (mais toute en souplesse), avec une matière fine, soyeuse, aérienne qui vous caresse le palais et une grande intensité aromatique (agrume, tabac, violette).

La finale prolonge la dynamique sans la moindre interruption, à part une plus grande concentration suivie d'une expansion plus aérienne et néanmoins persistante la framboise, le poivre et la fumée, et toujours ces notes d'agrumes.'tain, c'est bôôôô...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire