vendredi 15 mai 2020

Pinot noir Parducci : vraiment étonnant !


Les deux autres vins déjà référencés de Parducci  étant de très bonne qualité, nous avons osé prendre ce Pinot noir 2013. Toute la question était de savoir son niveau d'évolution. Allait-il être fringant ou sur le déclin ? Eh bien, plutôt fringant, en fait, même si le nez et la robe signent une évolution certaine. Mais en bouche, didiou, ça dépote ! Et quelle fraîcheur pour un vin californien!

La robe est rubis translucide, aux reflets tuilés. 

Le nez est fin et aérien, complexe, sur le marasquin*, l'orange amère, le pain grillé et l'encens. 

La bouche est ample, sphérique, avec une matière veloutée, caressante, à la fois aérienne et profonde, et une fine acidité apportant de la tension. Elle exprime un fruit d'une grande fraîcheur – griotte acidulée, agrumes –  tout en délivrant une palette tertiaire : boîte à cigare, sous-bois automnal, cèdre... Les tanins se font progressivement plus présents, dans un style délicieusement accrocheur.  

Toutes ces sensations se prolongent et s'intensifient en finale, avec un retour de l'orange amère et du marasquin, l'acidité de la griotte qui monte crescendo, et se concluent sur le bois précieux et les épices, puis une touche d'orange sanguine. 

______________________

* liqueur à la saveur fine de cerises aigres (marasques)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire