vendredi 27 septembre 2013

Allez hop, Champagne !



On s'emm... pas, à Vins étonnants. Une petite soif à étancher, et hop... Champagne ! Mais attention, c'est de la picole utile : on TRA-VAILLE, messieurs-dames. Là, en l'occurrence, c'est pour tester l'une des deux dernières nouveautés de Bourgeois-Diaz : un Blanc de Noirs appelé sobrement 'N. Il est composé à 70 % de Pinot Noir et 30 % de Pinot Meunier, et il est tout aussi sobrement dosé : 4,5 g /l. Juste le dosage qu'il faut, je trouve. Pas trop sec comme certains Brut Nature. Mais pas lourd du tout comme beaucoup de Brut(e)s overdosé(e)s.

La robe est d'un or très légèrement rosé, avec de très petites bulles qui viennent en désordre (pas de joli cordon, désolé).

Le nez est de belle intensité, et assez complexe : fruits rouges (framboise, groseille), léger grillé, coing frais, soupçon de brioche.

L'attaque en bouche est fraîche, tonique, pour gagner ensuite en ampleur et en intensité. Les bulles  sont juste là pour titiller agréablement le palais, sans jamais l'agresser. Il y a une sacrée vinosité alliée à une droiture limite implacable qui en fera un beau Champagne de repas. L'aromatique est très "coing", pouvant presque laisser penser que nous sommes en face d'un Ch'nin (c'est un compliment à mes yeux : j'adooore le Ch'nin).

Finale avec une belle mâche, et toujours ce coing... qui m'en bouche un coin, car je n'en avais jamais senti dans un champagne. En tout cas, ça fait déjà une belle bouteille aujourd'hui, et une plus grande encore dans quelques années.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire