jeudi 15 février 2018

Gasparou : Bordeaux à l'ancienne ?


Ce vin ne porte pas le nom de Jeff Carrel sur l'étiquette. Mais c'est tout de même l'eclectic winemaker qui l'a enfanté, comme tous les autres vins du Domaine de Saint-Roch. On est proche de Carcassonne, entre Cabardès et Limoux. Un climat plutôt frais pour le Languedoc, ce qui explique pourquoi les cépages bourguignons (Pinot noir, Chardonnay) et "atlantiques" (Cabernets, Merlot, Malbec). On retrouve surtout ces derniers en assemblage, que ce soit à Cabardès ou à Malepère. Cette cuvée Gasparou offre l'intérêt de découvrir le Cabernet franc en solo. 

Les vignes sont plantées sur un coteau graveleux (socle argilo-calcaire) orienté sud/sud-est, ce qui est idéal pour ce cépage. L'élevage de 14 mois en barriques est plutôt long pour un "petit vin". Cela peut en partie explique son côté "patiné" alors qu'il a été mis en bouteille en fin de printemps 2016. 

La robe est grenat translucide, aux reflets légèrement tuilés. 

Le nez est fin, plutôt complexe pour un "petit vin", sur le cassis (fruit et bourgeon), la framboise, le cigare, le poivre, avec une pointe fumée/grillée. Cela rappelle certains Bordeaux Sup' à l'ancienne avec quelques années de bouteille (sans le poivron vert, toutefois...). 

La bouche est élancée, avec une matière soyeuse et fraîche, à l'aromatique mêlant le fruité confit aux notes tertiaires (tabac, sous-bois). Une fine acidité très Cab' étire l'ensemble. 

La finale dévoile des tannins bien mûrs, avec des épices grillées qui s'amplifient, seulement rafraîchies par une acidité ligérienne. 

Bref, on a vraiment l'impression de boire un Bordeaux comme il ne s'en fait plus souvent aujourd'hui (ils sont plus concentrés, plus veloutés, avec un fruit plus "noir"). Le concept devrait plaire à certains, en faire fuir d'autres. Tout dépend de votre background en la matière ;-)

En tout cas, à 6.50 € la bouteille, le risque vaut le coup (ou coût?) d'être pris. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire