lundi 10 février 2020

Poulsard des Ronces : en trois lettres, TOP !


Je n'avais pas vraiment prévu d'ouvrir cette bouteille de Poulsard 2018 du domaine des Ronces. Mais comme j'envisageais de la servir à notre prochain repas Jura, j'en ai ouverte une pour le chef Philippe Redon, présent dans nos bureaux cet après-midi. C'est une belle pioche, car contrairement à des millésimes précédents, elle ne nécessite aucune préparation préalable : c'est délicieux dès l'ouverture !

La robe est grenat translucide aux reflets légèrement tuilés. 

Le nez est fin, aérien, sur la framboise, la griotte, la pivoine, avec une pincée de cacao, un tour de moulin à poivre et une pointe de fumée. 

La bouche est élancée, étirée par une acidité tellement fine qu'elle en devient imperceptible, et dotée d'une matière fraîche et délicate, soyeuse, relevée par les épices. Le fruit est très expressif, complété par des notes florales. 

La finale est tonique, avec une fine mâche acidulée sur la griotte et la groseille, et une persistance sur le poivre et la rose fanée. 

Il est prévu de le servir avec l'entrée qui devrait être une sorte de pot au feu présenté sous forme de chou farci. Je m'en régale d'avance ! Il aura en face un autre rouge jurassien. Suspense... 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire