lundi 23 juin 2014

Rendez-vous du Soleil : un vin pour démarrer l'été !


Même si je peux paraître un garçon sûr de moi, en fait, je suis bourré de doutes. J'ai conseillé Rendez-vous du soleil 2010 du Clos de Gravillas il y a peu à un ami et client. Du coup, je voulais le regoûter avant qu'il ne le déguste, histoire de bien l'avoir en tête au moment où il me donnerait ses impressions. Oui, ça va loin, la conscience professionnelle ;-)

Cette cuvée ne serait certainement pas née si Nicole Bojanowski n'avait pas travaillé à la Grange des Pères avant de s'installer dans le Minervois. C'est Laurent Vaillé qui lui a montré tout l'intérêt que pouvait avoir le Cabernet Sauvignon dans un assemblage languedocien (quitte à ne pouvoir obtenir l'AOC). Longtemps, cette cuvée a contenu aussi du Mourvèdre comme la GdP, mais elle a été simplifiée depuis. Elle ne contient désormais que 1/3 Cabernet Sauvignon, 1/3 Syrah et 1/3 Carignan.

A noter que les sols des deux domaines sont proches, dans un style "lunaire" (pas au sens négatif lorsque tout est désherbé chimiquement. Au contraire, les deux ont une démarche bio)




Grange des Pères (source photos : vin-terre-net.com)


Clos du Gravillas (site du domaine)

Étonnant, non ?

La robe est pourpre vraiment sombre, impénétrable.

Le nez frais, tonique, dominé par la baie de cassis, complété par la mûre, la tarte à la quetsche et les épices. Avec l'aération, le cassis perd un peu de son hégémonie, laissant plus de places aux autres arômes. 

La bouche est élégante, à la fois sphérique et tendue, avec des tannins soyeux et une sacrée fraîcheur aromatique et structurelle. Et puis surtout, un fruit éclatant, joyeux.

La finale, avec juste ce qu'il faut de mâche, est marquée par le cassis et les épices, soulignés par une fine amertume.

Eh bien, il me plaît beaucoup, ce vin, même si c'est vrai qu'on aimerait qu'il commence à basculer plus sur le tertiaire afin qu'il gagne en complexité. Pour l'instant, il est toujours d'une jeunesse insolente et devrait pouvoir se garder longtemps.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire