mercredi 30 octobre 2019

Sauvignon Air du temps : de la belle ouvrage !


Je l'ai déjà écrit ici : je ne suis pas trop fan de l'air du temps Chardonnay, quand bien même nous en vendons beaucoup plus que sa version Sauvignon. Le bois et le Chardonnay s'entendent tellement bien qu'ils se poussent à la surenchère comme deux amis qui auraient trop bu le samedi soir. Le Sauvignon, lui, garde une certaine distance avec le bois. Il sait qu'il peut faire des grands  vins sans lui. Alors pas question de lui laisser prendre le dessus. Il devra se contenter d'un rôle d'accompagnateur (ou d'éclairagiste ?). C'est exactement ce qu'il se passe ici... 

La robe est or pâle, brillante.

Le nez est expressif, sur le citron confit, l'ananas frais, la crème brûlée à la vanille et une petite pointe terpénique.

La bouche est élancée, tendue par une acidité qui trace sévère – sans être agressive – et une matière dense et mûre, concentrée qui l'enrobe et l'adoucit. L'aromatique est intense, dominée par l'écorce de citron confit, accompagné par la groseille à maquereau.

La finale est un modèle d'équilibre, alliant subtilement l'amertume; l'acidité et l'astringence du pomelo. On retrouve l'ananas, un trait de fruit de la passion, puis la crème brûlée légèrement vanillée fait son come back pour conclure.

Il serait intéressant de le servir dans une bouteille de Pessac-Léognan pour voir s'il ferait illusion. Mais je n'en serai pas surpris, car il est déjà très bien équilibré, prêt à boire, alors que nombre de ces crus bordelais demandent au moins dix ans pour perdre leur baby fat*, comme disent les Américains. Mais surtout, il est 3-4 fois moins cher (au bas mot) alors qu'en terme de plaisir, je pense qu'il a plus à offrir en jeunesse. Vous n'êtes bien sûr pas obligé de me croire sur parole : tentez l'expérience avec une bouteille (7.90 €). S'il vous plaît, vous pourrez l'acheter en quantité plus importante, avec une belle remise (6.50 € par 12).

__________________________

* graisse de bébé :  le vin s'affinera à mesure qu'il vieillit autant dans la structure que dans l'aromatique. Par exemple, le boisé se fondra mieux avec les autres éléments. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire