jeudi 25 juin 2020

Les Pesnot 2019 sont arrivés !


Pour les amateurs des vins de la Sénéchalière, l'arrivée du nouveau millésime est toujours un événement. Si le style de Marc Pesnot affiche une certaine continuité, on note des évolution dans les différentes cuvées. La Bohème me paraît plus aérienne et délicate que les années passées. Et Coeur de raisin me fait penser plus des anciens millésimes de Bohème. La Folle blanche a un profil moins éclatant à l'attaque tout en étant plus pulpeuse en bouche. Voilà pour un rapide résumé. Passons plus en détail...



Folle blanche 2019 (14.95 €)

La robe est or pâle, brillante. 

Le nez est plutôt discret, sur la poire fraîche, la fleur d'acacia et la pierre mouillée. 

La bouche est à la fois ample et élancée, avec une matière ronde et enrobante, à la chair finement pulpeuse, et une belle tension qui l'étire en douceur, soutenue par un fin filet de gaz carbonique. 

La finale très fraîche délivre une mâche finement crayeuse, avec un retour de la poire et de la pierre mouillée, et une persistance sur la Granny Smith et le pomelo. 



La Bohème 2019 (13.95 €)

La robe est jaune paille, brillante

Le nez est mûr et gourmand, évoquant la pomme chaude beurrée et le miel d'acacia. 

La bouche est énergique, traçante, tout en déployant une matière douce et aérienne , très caressante. On retrouve un filet de gaz un peu plus marqué qui titille les papilles et apporte de la fraîcheur. 

La finale joue la continuité, accentuant juste les amers – écorce d'agrume – et concentrant la "minéralité", avec des  notes salines bien présentes. 


La robe est or pâle, brillante. 

Le nez est intense, sur la poire et la pomme tapées, le beurre noisette.

La bouche est encore plus énergique que Bohème, avec une matière plus mûre et douce, plus concentrée, mais tout aussi caressante. On reste sur cette aromatique de fruits blancs séchés enrobés par le beurre, avec un trait de poire fraîche. L'ensemble est très bien équilibré. 

La tension se poursuit en finale sans à-coup, sur des notes de poire au sirop et de miel d'acacia, contrebalancé par la pomme fraîche  et le zeste de citron,  puis se conclut sur des notes salines et épicées. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire