lundi 11 janvier 2021

Chardonnay Finot : retour à la fraîcheur


Lors de mon passage au domaine Finot  en août dernier, j'avais eu l'occasion de déguster ce Chardonnay 2019. J'avais été frappé par sa différence avec le 2018. Même si les terriens que nous sommes n'avons pas ressenti particulièrement le rafraîchissement climatique en 2019, force est de reconnaître que d'une façon générale, il a bien eu lieu dans les bouteilles. C'est pour cela que j'étais curieux de le regoûter quelques mois après sa mise : je ne suis pas déçu. La fraîcheur est toujours bien là. Les amateurs de chardonnay devraient être ravis. Ceux qui préfèrent le chenin ou le riesling, on en a aussi en boutique. La vie est belle, non ? 

La robe est jaune paille, brillante. 

Le nez est plutôt fin, sur le citron confit, le beurre noisette, la pomme rôtie,  le pain grillé et une (toute petite) touche vanillée. 

La bouche est ample, très enveloppante, nappant chaque recoin du palais d'une matière douce et aérienne, à la fraîcheur diffuse – on a un peu l'impression d'avoir une clim' dans la bouche. L'équilibre est remarquable : on a de la générosité sans la moindre lourdeur. 

La finale mêle l'astringence et l'amertume de l'écorce d'agrume et de l'élevage en barrique, avec des notes caramélisées/grillées/légèrement vanillées qui réjouiront certains, et exaspéreront d'autres (perso, malgré mon allergie au boisage, je trouve ça plus que supportable). Il faut souligner que la fraîcheur persiste jusqu'au bout, ce qui est appréciable par les temps qui courent... 







Aucun commentaire:

Publier un commentaire