lundi 12 mars 2018

Ikebana 2012 : 4 ans plus tard...


Il y a un peu plus de 4 ans, je vous avais parlé de la nouvelle cuvée de Zélige-Caravent : Ikebana. Depuis, de nombreuses sœurettes sont apparues, et Ikebana est devenue un classique du site. Les hasards de la vie font qu'un célèbre importateur américain – dont vous découvrirez le nom sur la contre-étiquette – n'a pas pris toutes les bouteilles de 2012 qu'il avait réservé. Luc Michel nous en a donc proposé quelques cartons. Ce que nous n'avons pas refusé. 

Voici ce j'écrivais à l'époque sur ce vin : "Le nom de la cuvée, ikebana, est fort bien trouvé, car le bouquet de ce vin frôle la perfection. Je préfère dire "frôle", car la perfection est ennuyeuse, alors que ce n'est pas du tout ici le cas. Oui, ce nez est tout simplement magique, entre liqueur de framboise, violette, tubéreuse, encens et poivre blanc. Difficile de ne pas évoquer un grand parfum. Le toucher de bouche est raccord, ample et doux, avec ce qu'il faut de de fraîcheur et de tension. Une  vraie caresse... La finale est savoureuse et épicée, avec une fine mâche qui devrait lui permettre de se confronter à une belle viande."

Il y a bien sûr le devoir d'information qui m'a poussé à ouvrir une nouvelle bouteille. Mais aussi, j'avoue, de la curiosité d'amateur. Qu'était devenue cette bouteille qui m'avait tant séduit ? 

La robe est pourpre sombre, sans signe de vieillissement. 

Le nez a bien sûr évolué, mais pas tant que ça : on retrouve la liqueur de framboise, l'encens, le poivre blanc, la violette sous une forme plus confite. S'ajoutent juste une pincée de cacao et deux d'épices. Un peu de prune, aussi ?

La bouche est sphérique, avec une matière toujours aussi douce, d'un velours plus épais qu'il n'y paraît, et une allonge d'une totale évidence : tout se déploie avec naturel et  fraîcheur. 

La finale a une mâche un peu plus prononcée, légèrement asséchante – un des effets possibles du vieillissement – et des  notes d'évolution : cuir, prune, cacao, avec toujours en arrière-fond la liqueur de framboise. La belle a pris de l'âge, c'est évident. Cela plaira à certains, moins à d'autres. Les goûts et les couleurs... 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire