lundi 3 mai 2021

Domaine de l'Enclos : des 2019 très prometteurs !


Pour l'instant, les seuls 2019 disponibles au Domaine de l'Enclos sont ces deux cuvées. J'étais curieux de voir les différences avec le millésime précédent. Déjà, sur l'étiquette, il y a 1.5 % d'alcool en moins, ce qui n'est pas rien. Et puis, une fois les bouteilles ouvertes,  on ne peut que remarquer une plus grande fraîcheur, autant aromatique que "structurelle".  

A l'ouest est une nouveauté qui j'espère perdurera : c'est la première cuvée sans sulfite ajouté du domaine. Malgré son  nom  pas forcément rassurant, elle est loin d'être "barrée". On peut même dire que c'est une grande réussite. Des vins blancs sans sulfites de ce niveau ne sont pas monnaie courante ! J'espère donc que l'accueil sera bon, histoire de motiver les frères Bouchard à continuer :-)



Petit Chablis 2019 (15.90 €)

La robe est jaune pâle, brillante. 

Le nez est fin, sur le citron, la pomme verte, le mousseron et la craie humide. 

La bouche allie ampleur et tension, avec une matière dense et fraîche, éclatante, très "jus de caillou" qui vous enrobe tout le palais d'une rondeur rassurante, et une fine acidité qui étire élégamment le vin. On reste sur une aromatique sobre, sur les fruits blancs et une pointe d'agrume. 

La finale possède une fine mâche crayeuse / citronnée, avec le "caillouteux" qui fait son come-back, avant une explosion de fraîcheur citronnée / marine, suivie de  notes salines et épicées. Et puis de nouveau le citron. La craie. Bon, ça finit par s'arrêter. 


A l'ouest 2019 (19.90 €)

La robe est dorée, brillante et dense. 

Le nez est intense et profond, sur le cédrat, la pomme mûre, les embruns marins et une légère touche fumée. 

La bouche est ronde, très ample,  déployant une :matière mûre, généreuse; presque moelleuse au toucher, dynamisée et rafraîchie par des milliers de micro-bulles de gaz carbonique.  En même temps, le vin ne manque pas de tension grâce à un axe central – dense et séveux –  doublé d'une fine acidité qui trace au-delà même de la finale. 

Celle-ci remplit tous les critères de la mention triple A++ : l'Acidité tonique du jus citron, l'Amertume et l'Astringence de son écorce, le tout arrondi par des notes de pomme chaude légèrement beurrée. Mais le citron finit par gagner la bagarre, renforcé par un perlant citrique des plus enthousiasmants... 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire