vendredi 24 mai 2013

La RVF et le vin bio sur internet : mon avis


Alleluia ! Un grand magazine national s'intéresse enfin à la vente de vins sur internet, alors que ce canal  représente aujourd'hui10% des ventes (Selon le dernier baromètre SoWine/SSI 2013). Quand Agathe Petit nous a appelé, je n'en croyais pas mes oreilles !







Cliquez sur l'image pour agrandir






Ayant une bonne note au final, je ne vais pas cracher dans la soupe, mais quelques points me chiffonnent. 

Tout d'abord, lorsque je reçois une note, j'aime bien savoir comment elle a été calculée. Ici, il n'est fait mention d'aucun barème. Sur le banc d'essai de l'OI de février 2006, celui-ci était détaillé. Sur cette enquête, on a l'impression que les notes sont le fait du prince.
En fait, la RVF a mélangé les genres en arrivant et en commandant de manière identifiée. Quand les inspecteurs du Guide Michelin ou de Gault et Millau notent un restaurant, les inspections se déroulent de manière anonyme!
En 2006, l'OI avait d'abord passé commande anonyme puis nous avait ensuite contacté pour avoir des informations complémentaires.

Agathe Petit semble confondre chiffre d'affaires et rentabilité. C'est d'ailleurs le drame de certains chefs d'entreprise qui pensent que tout ce qui reste après avoir payé les fournisseurs est le bénéfice... Mis à part Vin-Malin – qui ne joue pas dans la même cour car appartenant au groupe Casino – nous sommes, je pense, celui en effet qui génère de loin l'activité la plus importante. Ce n'est pas pour autant que nous gagnons beaucoup d'argent, car les bénéfices sont intégralement réinvestis dans l'élargissement permanent de la gamme avec 800 références livrables et 100 000 bouteilles en stock. L'article parle d'ailleurs de la cave la plus fournie chez Ardoneo avec 25 000 bouteilles, il faut que je ré-apprenne à compter...  Les autres sites testés sont loin derrière en matière de stock ou de références. 

Cliquez sur l'image pour agrandir


J'ai investi dans l'embauche d'un salarié afin d'animer le site et d'amener du contenu. Pas un mot dans l'article sur le blog alors qu'il n'y pas d'équivalent, même chez les cavistes-paquebots du web. Comme si on n'apprenait rien chez Vins Etonnants, contrairement à Ardoneo ou Petites Caves! Quand je vois le temps qui y est consacré, c'est limite vexant... 

Investissement également dans un entrepôt de 800m² semi enterré avec une partie qui ne dépasse pas le 18°C et une autre 14°C grâce à la climatisation, un très bel outil donc pour vous garantir un stockage optimum des bouteilles.

Et enfin investissement dans un nouveau mode de livraison en points relais pour 12€. Nous sommes les seuls à le proposer (hors Vin Malin). Il demande des développements spécifiques sur le site et surtout un volume minimum à assurer pour que des prestataires s'intéressent à vous et vous proposent des prix compétitifs. L'article n'en parle pas car ce service a été mis en place récemment et après bouclage du magazine.  Nous travaillons également maintenant avec Exapaq, Colissimo, Chronopost et DPD à l'international.

En matière de prix, j'ai l'impression que certains offrent des prix à tout casser. Nous invitons simplement les internautes à comparer aussi les frais de port qui peuvent représenter une partie non négligeable du coût total. Nous sommes partisans de prix sages toutes l'année , vous permettant d'acheter au gré de vos envies et non en fonction de promotions. Lorsque les prix permanents sont élevés, il est facile de faire des remises de temps en temps. L'article ne dit pas un mot non plus sur notre programme de fidélité *, alors que celui de Vin-Malin est détaillé... 

Cliquez sur l'image pour agrandir


Dernière chose : en matière d'envois, lorsque l'on connaît tous les aléas de la logistique – un milieu que je fréquente depuis 15 ans – juger une prestation logistique sur un seul envoi me paraît ridicule. Signalons que l'Ordinateur Individuel avait passé une commande de manière anonyme, ce qui n'a pas été cas pour cette enquête ! Par ailleurs, il n'est pas dit un mot sur la qualité de l'emballage, alors qu'elle est primordiale. Elle permet justement d'affronter les aléas logistiques et les écarts de température. Si les bouteilles arrivent cassées 1 fois sur 3, même avec un chois et des tarifs exceptionnels, vous n'allez pas garder vos client longtemps...
L'OI avait, lui, publié une photo de chaque colis livré ...
 


Eric Reppert
____________________________

Nous avons remplacé les bouteilles offertes selon notre bon vouloir par l'attribution de points cadeaux. Pour les valoriser, un catalogue cadeaux est à votre disposition dans "Mon compte". Veuillez ensuite nous communiquer votre choix par e-mail ou dans les commentaires lors du passage de commande sachant que 1 point = 1 euro.

1 commentaire:

  1. divorce
    http://escapadoenophile.com/le-divorce-est-prononce/

    RépondreSupprimer