mardi 24 octobre 2017

Solaire, comme son nom l'indique


Je vous ai un peu trop convaincu d'acheter de la cuvée A des Terres de ROA. Il ne nous en reste plus une seule. Et le domaine n'en a plus. Il nous a proposé à la place cette Cuvée Solaire.  On y retrouve le Chardonnay et le Tressalier, mais dans des proportions différentes : 80 % pour le premier, 20 % pour le second. On est sur un profil totalement différent (millésime ? maturité des raisins ? élevage?). Autant la cuvée A était fraîche et gourmande, autant celle-ci rayonne généreusement, vous apportant dans le verre le soleil qui nous manque depuis quelques jours...

La robe est or pâle, brillante.

Le nez est bien mûr tout en restant fin, sur la pomme chaude, la poire séchée, la noisette grillée, et des notes de silex frappé.

La bouche est ronde, ample, bien enveloppante, avec une chair dense,  pulpeuse,  d'une générosité solaire (autant dans son aromatique que par l'énergie qu'il déploie).

La finale dévoile une fine mâche goûtue – très fruits blancs compotés/épicés – soulignée et prolongée par de nobles amers qui apportent de la niaque et évitent toute lourdeur.

On est donc loin du p'tit vin sympa à boire pour l'apéro. Il conviendra mieux à un poisson de rivière ou à une volaille, les deux accompagnés d'une sauce beurrée/crémée et quelques champignons.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire