lundi 9 novembre 2020

Pierre Ménard (2) : les autres !


Après les blancs secs de Pierre Ménard présentés vendredi dernier, voici donc ses autres vins, à savoir un rosé peu conventionnel, un rouge de haut niveau et deux liquoreux. Apollo est une nouveauté qui ne se reproduira peut-être pas de sitôt. En 2018; Pierre Ménard a trop attendu pour cueillir ses derniers cabernets-francs. Plutôt que faire un vin à 15.5 %, il préféré les faire passeriller un mois sur claies et produire un liquoreux des plus surprenants.  

Rosetta 2019 (14.50 €)

(saignée d'Orion Alpha + grolleau en pressurage direct)

La robe translucide  est  entre le vermillon et le pourpre. 

Le nez est un peu réduit/fermentaire, tout en laissant s'échapper du fruit rouge, des épices et des notes lactiques. 

La bouche est ronde, éclatante, très fraîche, avec un p... de fruit  et  ce côté  inimitable "brut de cuve" et une chair veloutée, profonde. 

La finale est tonique, encore plus fraîche et fruitée, soutenue par un léger perlant et prolongé par des épices. Irrésistible !

(Cabernet franc moitié argiles à quartz, moitié schistes)

La robe est pourpre sombre, translucide. 

Le nez est fin, frais, sur le cassis, le poivre, avec une petite touche fermentaire. 

La bouche est très ample, aérienne, avec une matière finement veloutée qui vous nappe élégamment le palais. La fraicheur est juste magnifique et irréelle  pour un vin rouge, apportant une juste tension (merci le schiste !)

La finale est finement mâchue, avec un fruit d'une rare pureté et une grande finesse de tanins.  Quel vin !


(100 % Chenin botrytisé, 95 g/l de sucres résiduels)

La robe est dorée, intense. 

Le nez est magnifique, sur le coing confit, l'ananas rôti, le fruit de la passion. 

La bouche allie ampleur et tension, avec une acidité arachnéenne qui étire élégamment le vin et une matière riche, onctueuse, très enveloppante. L'équilibre est superlatif. 

La finale est très fraîche tout en étant confite, dominée par l'ananas confit, avec une persistance sur la marmelade d'orange. Y a booooon !!!

Appolo MMXVIII (29.90 €)

(Cabernet Franc passerillé sur claies, 155 g/l de sucres résiduels)

La robe est vermillon translucide. 

Le nez évoque la grenadine, la framboise confite, le poivre blanc. 

La bouche est élancée, étirée par une très belle acidité, déployant une matière mûre et onctueuse, d''une grande fraîcheur aromatique, renforcée par un léger perlant. 

La finale est tonique et très fraîche, très fruitée, sur les fruits rouges et les épices; avec un sucre imposant  équilibré par l'acidité. Délicieux !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire