jeudi 12 novembre 2020

Trocken de Wittmann : deutsche Qualität


Encore un riesling ? Ben oui, quand on aime, on ne compte pas. Je vous avais parlé précédemment du 100 Hügel de Wittmann sur lequel j'ai eu de très bons retours de clients. Tout laisse supposer que c'est une cuvée de négoce – ce qui ne veut pas dire que c'est mauvais, la preuve ! Cette fois-ci, on est sur une cuvée "domaine" avec ce Riesling Trocken 2018. Comme pour le Van Volxem évoqué il y a peu, on est sur une "entrée de gamme". Mais comme pour les voitures, on ne plaisante pas en Allemagne avec celles-ci. Ce Trocken est carrossé comme une BMW série 1. Et même si ce n'est pas vraiment donné (18.90 €), je ne connais pas beaucoup de rieslings français qui peuvent s'aligner à prix équivalent. Deutsche Qualität, disait l'autre...

La robe est jaune paille, brillante. 

Le nez est frais et gourmand, sur l'ananas, le fruit de la passion, la mangue, avec même une (trèèès) légère touche de noix de coco vanillée pour compléter la touche exotique. Et puis tout de même un trait d'hydrocarbure et de terpène d'agrume, histoire que le dégustateur sache que l'on a affaire à un riesling – sinon, il partirait bien sur un petit manseng. 

La bouche est longiligne, tendue par une acidité scintillante évoquant une lame d'acier; tout en déployant une matière ample, très aérienne, plus minérale que liquide, dotée d'une fraîcheur cristalline qui vous éclabousse le palais. Un filet de micro-bulles de gaz carbonique renforce encore plus toutes ces sensations. 

La finale est tonique, dans un style Triple A+++ : Amertume et Astringence de l'écorce de pomelo, Acidité du jus de citron, complétées par l'Ananas et le fruit de la passion, et une belle persistance sur le yuzu et la mangue. Ensorcelant. 







Aucun commentaire:

Publier un commentaire