vendredi 20 novembre 2020

Sylvaner générations : j'a-dore !!!

Je n'avais pas encore eu l'occasion  de goûter le Sylvaner Générations de Neumeyer.  Au vu des autres vins de ce vigneron dégustés auparavant, je supposais qu'il y aurait du niveau. Mais pas à ce point : là, c'est la grosse baffe ! C'est certainement le meilleur Sylvaner que j'ai jamais bu. Et probablement le plus grand blanc sous la barre des 10 € (juste, juste en dessous, hein : 9.90 € ). Je  n'imaginais même pas que c'était possible d'avoir un tel niveau dans cette gamme de prix, pour tout dire. Je pense qu'il peut exploser pas mal de Chablis et de Sancerre à 2-3 fois son prix. 

La robe est or pâle, brillante. 

Le nez est expressif, sur l'écorce d'agrumes (pomelo, kumquat), la pierre chauffée au soleil, le coing... 

La bouche est élancée, longiligne, associant une tension diabolique à une matière ample et aérienne, plus gazeuse que liquide. On a la sensation d'avoir une lame d'acier étincelante qui vous tranche le palais en deux, non seulement sans la moindre douleur ... mais avec un plaisir jubilatoire (eh oui, vous êtes maso à l'insu de votre plein gré). L'équilibre est d'une rare perfection – sans être toutefois ch... – sur une aromatique "jus de caillou", pomelo et coing. J'oubliais de mentionner un très léger perlant qui apporte un supplément de fraîcheur et de tonicité. 

La finale prolonge la bouche sans rompre la dynamique, se contentant d'intensifier l'amertume et l'astringence : on est à fond sur l'écorce de citron, tout en n'oubliant pas le coing et les notes crayeuses et fumées, avec une persistance sur la citronnelle et le silex. Du bonheur à l'état pur ! 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire