mercredi 31 mars 2021

Vous avez dit Atypique ?


Tout amateur curieux qui voit cette contre-étiquette de vin sera interpelé :


On comprend mieux le nom de la cuvée : cet assemblage a priori improbable est certainement unique en France. L'année dernière, nous en avions eu très peu. J'avais donc fait l'impasse sur une dégustation. cette année, nous en avons reçu nettement plus – le domaine vendant d'habitude beaucoup aux restaurateurs locaux. Je peux donc vous en parler sans avoir peur d'en manquer. 

Je ne sais pas si le producteur a craint une forte montée des degrés en août 2020, mais il pris les devants en ramassant tôt. Résultat : il n'a que 11.5 % d'alcool, ce qui devient rare de nos jours. On sent tout de même qu'il aurait pu pousser un peu plus la maturité, histoire d'avoir une aromatique plus gourmande. Pour l'heure – la mise en bouteille est toute récente – c'est un brin austère.  

La robe est or très pâle, aux reflets argentés. 

Le nez est fin, frais, mêlant le végétal du bourgeon de cassis et de la menthe à l'exotisme de l'ananas. Débarquent aussi l'agrume (pomelo, citron) et le minéral (pierre chaude, fumée). 

La bouche est élancée, tonique, sans qu'il n'y ait d'acidité perceptible – on est sur une fraîcheur diffuse –  avec une matière ample, douce, enveloppante. Aromatiquement, le fruit jaune mûr prédomine, équilibré par une fin trait végétal. 

On retrouve ce dernier en  finale, tenant lieu de colonne vertébrale, avec un retour du citron et du pomelo, et une étonnante persistance sur la pomme verte. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire